Articles

Désolé, vous n'êtes pas autorisé à voir ce contenu.
Désolé, vous n'êtes pas autorisé à voir ce contenu.

La Fédération Française de Musicothérapie, en partenariat avec l’Université Paul Valéry de Montpellier (34), organise les mardis du mois de mai 2021 quatre webconférences sur le thème : “La musicothérapie dans le parcours de soins”.

Elles sont gratuites et accessibles à tous sur inscription.

Mardi 4 mai (18h30 / 20h)

“Musicothérapie, cancérologie et soins palliatifs, un continuum de soins”, Guylaine Vaillancourt

“La musicothérapie dans le traitement de la douleur : voyage au centre de la douleur chronique”, Nicolas Verardi

Mardi 11 mai (18h30 / 20h)

“La musicothérapie au sein du parcours de soins de l’enfant porteur de troubles du spectre autistique”, Hubert Crépin

“Intégration et spécificité de la musicothérapie dans le parcours de soins à l’hôpital”, Dr. Nicole Duperret-Gonzalez

Mardi 18 mai 2021 (18h30 / 20h)

“Paralysie cérébrale : des prises en charge en musicothérapie à la généralisation des effets bénéfiques de la musique”, Pr. Amélia Olfield

“Quand la musique révèle des capacités d’apprentissage chez les patients Alzheimer”, Pr. Hervé Platel

Mardi 25 mai 2021 (18h30 / 20h)

“La musicothérapie en Côte d’Ivoire”, Anny Chatot

“La musicothérapie au service du mieux-être et de l’inclusion sociale”, Julien Peyrin (Montréal, Canada)

“La musicothérapie entre la France et le Liban…”, Lara Wakim

Télécharger le programme détaillé

S’inscrire

Désolé, vous n'êtes pas autorisé à voir ce contenu.
Désolé, vous n'êtes pas autorisé à voir ce contenu.

Présentation du cas clinique n° 29

Catherine COQUILLE, musicothérapeute

Mourir vivant. La musique comme ultime présent.

Je vais évoquer, dans ses lignes générales, la prise en charge d’une patiente sur deux mois et demi (une durée inhabituellement longue dans une unité de soins palliatifs), jusqu’à deux semaines avant son décès. J’y ai utilisé plusieurs modalités de travail : compilations musicales sur le principe du montage en U (de 40 à 45 minutes chacune), répertoire de chansons connues, et improvisation instrumentale et vocale.

Anamnèse du patient

Madame Lucie, âgée de 64 ans, atteinte d’un cancer du rectum, est présente dans l’unité depuis déjà deux semaines lorsque je débute cette prise en charge. Elle ne peut plus marcher, mais a conservé toutes ses autres fonctions motrices, et elle est tout à fait cohérente. Elle est très fatiguée, car fort douloureuse et dépendante des traitements antalgiques. L’équipe soignante signale aussi sa douleur morale, car elle est en train de réaliser qu’elle ne retravaillera pas, alors qu’elle venait de monter un projet d’entreprise avec son époux. Elle s’accroche d’ailleurs à ce projet, utilisant toute son énergie, en dehors des visites de sa famille, à travailler depuis sa chambre. Elle a aussi très peur de la mort, et supporte mal sa dépendance.

 

Vous souhaitez lire la suite?

L’intégralité du cas clinique est accessible aux adhérents. Pour cela, adhérez à la SFM!

Désolé, vous n'êtes pas autorisé à voir ce contenu.
Désolé, vous n'êtes pas autorisé à voir ce contenu.

N Micheli-Salavin. Mémoire de recherche en sciences infirmières en puériculture CHU Grenoble, école de puériculture, promotion 2015-2016

Introduction du mémoire : « Le choix du sujet du mémoire durant l’année de formation de puéricultrice est une étape importante. Il s’agit de déterminer un sujet qui nous plaise afin de pouvoir l’aborder avec grand intérêt. Pour ma part, j’avais plusieurs idées qui ont toutes été initialement validées. Par la suite, le doute a pris place en moi et c’est seulement suite à un entretien avec ma guidante que j’ai trouvé « Le sujet » qui me correspondait et qui liait ainsi l’utile à l’agréable, en mêlant le travaille de recherche à ma passion, la néonatologie et plus particulièrement la réanimation néonatale. Il s’agissait pour moi d’entamer une réflexion à la fois professionnelle et personnelle sur les difficultés que nous pouvons rencontrer dans notre exercice de puéricultrice. Ce sujet me tient particulièrement à cœur. Un certain nombre d’actions ont déjà été mises en place, mais je souhaitais moi aussi apporter ma pierre à l’édifice en réalisant ce projet de fin d’études.»

Lire le mémoire