Articles

Désolé, vous n'êtes pas autorisé à voir ce contenu.
Désolé, vous n'êtes pas autorisé à voir ce contenu.
Désolé, vous n'êtes pas autorisé à voir ce contenu.
Désolé, vous n'êtes pas autorisé à voir ce contenu.
Désolé, vous n'êtes pas autorisé à voir ce contenu.

C Chaperot. ScienceDirect, L’évolution psychiatrique, volume 84, Issue 1, Janvier-Mars 2019, pp25- 32

Résumé : « La distinction strictement délimitée entre « soi » et « non-soi » se propose comme une évidence simple, de même que la dichotomie « sujet-objet ». Mais cette distinction ne résiste pas longtemps à l’examen surtout dans les domaines de l’intersubjectivité. Les psychanalystes qui exercent avec des patients schizophrènes sont particulièrement sensibles à ces questions dans la mesure où le type de transfert comprend une influence importante du fonctionnement psychique du patient sur celui du thérapeute, avec des vécus où les psychés semblent communiquer étroitement et au-delà former un inconscient commun, principalement étudié par Gaetano Benedetti. L’objectif de ce travail est de reprendre les conceptions des principaux auteurs pour montrer la spécificité du travail psychothérapeutique orienté par la psychanalyse avec les patients schizophrènes.»

Lire l’article 

C Tarquinio, JP Bouchard.  ScienceDirect, Annales Médico-psychologiques, revue psychiatrique, volume 177, Issue 2, Février 2019, pages 182-190

Résumé : « Dans cet entretien, le Professeur Cyril Tarquinio porte un regard critique sur le développement de la psychothérapie en France. Avec le titre de psychologue (clinicien), les étudiants des universités françaises deviennent de fait des psychothérapeutes. Tout se passe comme si la formation académique était en mesure de donner à ces étudiants les compétences nécessaires à l’exercice de ce métier si complexe. Dans les faits, c’est loin d’être le cas, faute de dispositifs pédagogiques adaptés, de compétences et peut-être surtout de volonté de réforme. On pourrait même dire que la plupart des universitaires ont abandonné ou ne se sont pas investis dans la formation à la psychothérapie, ce qui est problématique et doit changer. Des initiatives locales comme celle du Centre Pierre Janet à Metz constituent des illustrations de ce qu’il est possible de faire. Entre formation professionnalisante Post-Master et prise en charge des patients dans les murs de l’université de Lorraine, voilà une expérience dont il conviendrait de s’inspirer. Cela est d’autant plus vrai que le monde de la psychothérapie se transforme. De nouvelles approches comme l’EMDR ont fait leur apparition et semblent contribuer au renouveau de la discipline. C’est donc à une réflexion globale et sans concession sur la discipline et sur le devenir de la psychothérapie en France que le Professeur Tarquinio se livre.»

Acheter l’article