Être admis en MAS n’est pas une fatalité

Olivier Suft
Pratiques en santé mentale 2019/1 (65e année), pages 35 à 37

Extrait : “L’accompagnement des personnes en situation de handicap accueillies en Maison d’Accueil Spécialisée s’est fortement amélioré depuis leur création en 1978. Cette évolution s’est accélérée avec l’adoption de la loi 2002-2 du 2 janvier 2002 rénovant l’action sociale en France. Désormais de véritables projets de vie sont élaborés pour et avec les personnes accueillies…”

Lire le résumé complet, acheter l’article